Acceptez-vous l'utilisation de cookies pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web ?

En savoir plus

Labels bio

Les termes « bio » et « éco » sont protégés à l'échelle européenne. Les produits ainsi décrits doivent au minimum répondre aux critères du règlement européen sur les produits biologiques.

Label bio de l'UE

Les produits bio font partie des aliments les plus contrôlés. Seuls les produits dont la production et la transformation biologiques sont contrôlées peuvent être labellisés « bio ». Le terme « bio » désigne un élevage naturel des animaux, une agriculture sans pesticides ni engrais artificiels, et l'absence d'OGM.

Depuis 2010, tous les aliments pré-emballés produits de manière écologique dans un État membre de l'UE et respectant les critères de la réglementation européenne affichent le label bio européen en forme de feuille. Les exigences minimales européennes fixent à 95 % minimum la teneur en ingrédients issus de l'agriculture biologique.

L'introduction du label européen n'a pas réduit la diversité des autres labels écologiques. Les labels bio nationaux, qui vont souvent bien plus loin, tels que Bio-LËTZEBUERG, le label bio allemand (hexagonal) ou le label Agriculture biologique française (abrégé en AB), peuvent être utilisés à côté du label bio européen. Il en va de même pour les logos des associations d'agriculteurs bio (par exemple Demeter, Bioland, Naturland) et les marques commerciales privées. Cependant, le logo Demeter se distingue clairement, car il va bien au-delà des exigences minimales européennes.

Vous trouverez ici un aperçu des caractéristiques de l'agriculture biologique.

Bio LËTZEBUERG

Bio-LËTZEBUERG distingue les produits bio exclusivement fabriqués au sein de l'association Bio-Lëtzebuerg a.s.b.l. Les utilisateurs de ce label bio reconnu à l'échelle nationale travaillent conformément au règlement européen sur les produits biologiques, mais ils s'engagent aussi à respecter les trois critères supplémentaires ci-après.

  1. L'agriculture biologique sur l'ensemble de l'exploitation est obligatoire. Pour les vignobles, une réglementation de transition limitée dans le temps s'applique.
  2. L'utilisation de lisier et de purin conventionnels, de résidus de fermentation de centrales de biogaz, de farines de viande, de sang et d'os ainsi que le compost issu de déchets ménagers est interdite. En revanche, l'achat de fumier de vache, de mouton, de chèvre et de cheval à des exploitations conventionnelles est autorisé. Il doit cependant être composté avant d'être épandu.
  3. L'alimentation des ruminants exclusivement à base d'ensilage (fourrage conservé par fermentation) n'est pas possible. En été, les animaux doivent avoir accès au fourrage vert.

Un monoproduit doit être issu à 100 % d'exploitations membres de Bio Lëtzebuerg, et les produits mélangés doivent contenir au moins 55 % d'ingrédients de membres certifiés pour porter le label Bio-LËTZEBUERG.

Les utilisateurs du label Bio-LËTZEBUERG sont contrôlés par un des instituts autorisés et certifiés par la commission de labellisation. Actuellement, Bio-Lëtzebuerg compte plus de 80 membres (46 éleveurs et cultivateurs, 14 cultivateurs de fruits et légumes, 11 apiculteurs, 6 vignerons et 6 sociétés de transformation et de commercialisation). Ensemble, ils travaillent sur une surface agricole totale de 3 350 hectares.

Demeter

En tant que pionnière écologique, l'association Demeter est leader en terme de qualité dans le domaine du bio depuis 1924. Avec leur agriculture biodynamique, les agriculteurs et producteurs Demeter vont bien plus loin que le règlement européen sur les produits biologiques. Et ce, tout autant au profit de l'alimentation que de l'environnement.

Les atouts essentiels de Demeter:

  • L'élevage obligatoire des animaux pour les exploitations agricoles ou, du moins, une coopération avec d'autres fermes Demeter pour échanger fourrage et fumier.
  • Les deux tiers du fourrage bio pour les animaux doivent être Demeter ; la part Demeter doit s'élever à 80% pour les ruminants. Au moins 50% du fourrage doit provenir de la ferme même ou d'une coopération avec une exploitation.
  • L'écornage des vaches est interdit.
  • L'utilisation de préparations biodynamiques à base d'herbes, de minéraux et de fumier de vache.
  • L'utilisation de propres variétés et un travail de sélection dans le domaine des céréales, des légumes et du volaille. Pour les céréales, seules des variétés fixes peuvent être utilisées, les variétés hybrides sont exclues.
  • Seul le strict minimum en matière d'additifs et d'adjuvants est autorisé pendant la transformation. L'iodation, le sel nitrité et les arômes naturels sont interdits, seuls les extraits d'arômes sont autorisés. Le règlement européen sur les produits biologiques autorise encore quelques additifs qui sont strictement interdits pour les produits Demeter.

Chaque année, toutes les exploitations Demeter subissent, en plus du contrôle bio, une vérification scrupuleuse du respect des directives Demeter par des instituts indépendants reconnus par l'État.

fair&associative

Contrairement à une idée reçue, « bio » ne signifie pas toujours « équitable ». Que ce soit dans le cas du label bio européen ou de la plupart des labels nationaux, les normes sociales ne sont pas inscrites dans la liste de critères. Avec ses produits étiquetés « Fairtrade » et « fair&associative », NATURATA propose des aliments dont la production et la commercialisation sont équitables.

Depuis l'été 2017, plus de 30 produits de la marque BIOG portent le label fair&associative. Les entreprises qui souhaitent étiqueter leurs produits avec ce label doivent remplir deux conditions :

  1. elles doivent participer aux discussions sur l'actualité du marché, dans le cadre desquelles des représentants de l'ensemble de la chaîne de valeur, c'est-à-dire des agriculteurs, des transformateurs, des grossistes et des marchands de détail et, idéalement, des clients, organisent une table ronde afin d'établir des relations commerciales des plus solidaires ;
  2. elles font l'objet d'une évaluation régulière de leur orientation vers l'intérêt public par une institution indépendante.