Acceptez-vous l'utilisation de cookies pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web ?

En savoir plus

Fair & associative

Un nouveau logo pour des modes de collaboration éprouvés

Depuis l'été 2017, plus de 30 produits de la marque BIOG portent le label fair&associative. Celui-ci indique la transformation de matières premières biologiques et biodynamiques haut de gamme ainsi qu'une collaboration solidaire «de la fourche à la fourchette».

20190416_fairassociative

Que signifie « associatif » ?

Presque tous les produits passent par plusieurs mains avant d'être dégustés. Le produit agricole passe du producteur à l'entreprise de transformation, puis du grossiste au commerçant de détail pour, enfin, finir chez le consommateur. « Associatif » signifie que tous les acteurs de la création de valeur se réunissent lors de discussions sur l'actualité du marché, c'est-à-dire qu'ils s'associent. Pour les entreprises du groupe OIKOPOLIS, ces discussions sont une évidence depuis le début des années 90. Les agriculteurs, transformateurs, commerçants et représentants des consommateurs organisent une table ronde et échangent sur la qualité de leurs relations commerciales. Ils discutent, entre autres, de méthodes de culture, de modalités de transformation, de conditions de production, de conditions climatiques et de fixation de prix équitables. L'objectif n'est pas de maximiser les profits d'un seul côté, mais d'arriver à une coopération dans le cadre de laquelle tous les partenaires commerciaux trouvent leur compte.

Une nouvelle dimension du « commerce équitable »

Le terme « commerce équitable » se rapporte souvent uniquement au commerce avec les pays du Sud. La relation avec les producteurs locaux est moins souvent remise en question, puisqu'on part du principe que bio équivaut à équitable. Ce n'est pourtant pas toujours le cas, car ni le label européen ni les labels nationaux n'incluent de normes sociales. C'est également pour cette raison que les produits biologiques de masse peuvent être vendus à prix discount, ce qui constitue une menace existentielle notamment pour les petits producteurs.

Le juste prix

« Le profit se fait à l'achat » est une devise commerçante qui a la peau dure et qui a peu de rapport avec la collaboration associative. Si un commerçant achète trop bon marché, il fait des affaires au détriment des étapes précédentes de la création de valeur et, au bout du compte, de l'environnement. Un prix équitable doit être suffisamment élevé pour qu'un produit puisse être fabriqué dans des conditions dignes pour l'homme, le monde animal et la nature. Il doit également rester abordable pour les consommateurs et consommatrices. Un prix équilibré de part et d'autre est surtout possible dans un processus associatif.

« Fair&associative » : au-delà des mots...

...un engagement à la coopération. Outre participer aux discussions sur l'actualité du marché, tous les partenaires commerciaux qui souhaitent afficher le label fair&associative doivent faire attester leur orientation vers l'intérêt public par un institut neutre.

Les conditions précises sont inscrites dans la « Charte pour une économie associative ». Malgré ses exigences élevées, de plus en plus d'entreprises expriment leur intérêt à intégrer la communauté des entreprises fair&associative. Nos clientes et clients se verront ainsi proposer à l'avenir une plus large palette de produits fabriqués et commercialisés dans des conditions équitables du début à la fin.