Actualités

Image: Pas si facile de manœuvrer le « benjamin » des tanks à lait, à savoir celui d’une capacité de 4.500 litres… Volker Manz, gérant de la BIOG et de la nouvelle laiterie, devance l’équipement à grands pas.

Laiterie bio: le compte à rebours a commencé

26.11.2015


Dans les locaux de la nouvelle laiterie BIOG sis dans la zone industrielle de Bascharage, les travaux suivent pleinement leur cours : presque tous les jours, des machines et installations techniques sont livrées et montées sur place.

Ainsi, le raccordement des premiers réservoirs à lait était remarquable. Destinés à retenir le lait de consommation pasteurisé resp. chocolaté, ces tanks d’une capacité d’environ 4.500 à 9.000 litres (voir photo ci-contre) ne sont surpassés que par celui qui est consacré à recevoir le lait cru qui sera fourni par les fermiers bio du Grand-Duché et qui aura une capacité d’environ 19.000 litres.

Marche d’essai vers la mi-décembre :
« tout va comme prévu »

S’y ajoutent des installations de remplissage pour le yaourt, l’installation frigorifique et d’autres équipements apparentés. Ainsi les travaux avancent, coup sur coup, jusqu’à la mi-décembre.

Le 14 décembre, une étape importante sera atteinte, car cette date marquera le coup d’envoi de la marche d’essai. La production « réelle » sera lancée le 2 janvier prochain. À Volker Manz, gérant de la laiterie BIOG, et Andreas Loch, directeur technique du groupe OIKOPOLIS, de confirmer leur but ambitieux : « Tout va comme prévu. Le compte à rebours a commencé… »

En savoir plus sur la nouvelle laiterie BIOG et son rôle parmi le réseau OIKOPOLIS

En unissant leurs forces, les monteurs sont en train d’installer les tanks à lait sur leurs lieux de destin. Entre eux et à côté d’eux, il en reste suffisamment de place pour d’autres installations majeures.