Actualités

Image: Uwe Greff

OIKOPOLIS am Dialog: prendre ses responsabilités pour l'agriculture biologique

26.11.2015


Uwe Greff, membre du directoire de la BioBoden Genossenschaft, nous a expliqué, dans le cadre de la série de conférences OIKOPOLIS am Dialog, comment en Allemagne, les citoyens et citoyennes intéressés au „Bio“ peuvent soutenir l’agriculture biologique régionale et aider à conserver et à agrandir les surfaces de terre biologique cultivables.


L’agriculture biologique régionale

Beaucoup de consommateurs achètent des aliments issus de l’agriculture biologique et biodynamique. Pourtant, dans la majorité des cas, il ne s’agit pas de produits biologiques régionaux. D’autant plus, le pourcentage de produits régionaux offerts sur le marché, décline de plus en plus : la demande de produits biologiques augmente, mais la production régionale reste stagnante.

Cette situation résulte du fait que beaucoup d’agriculteurs biologiques ont atteint leur limite de production, renoncent à leur ferme, ne trouvent pas de successeur ou n’ont pas les possibilités financières d’agrandir leurs surfaces. Les photos romantiques, publiées dans des magazines sur la vie champêtre, ne reflètent certainement pas la situation réelle de l’agriculture. Il faut donc ouvrir les yeux et les oreilles pour les vrais besoins des agriculteurs qui eux produisent les aliments bio que nous achetons et consommons.


Prendre ses responsabilités

Même si une grande demande de produits biologiques existe – l’agriculture biologique ne peut produire plus, sans l’aide ciblée des agriculteurs. Voilà pourquoi en Allemagne, la BioBoden Genossenschaft permet aux consommateurs de prendre leurs responsabilités pour l’agriculture biologique.


Soutenir les agriculteurs biologiques

Si on divise la surface cultivable totale par le nombre d’hommes sur Terre, alors chacun de nous dispose d’environ 2000 m2 pour se nourrir. Dans les pays industrialisés, ce besoin est cependant bien plus grand – cause à la consommation importante de viande. Si on devient membre de la BioBoden Genossenschaft, on peut reprendre trois parts à 1000 € et ainsi, prendre des responsabilités de façon financière pour « ses » 2000 m2. Avec l’argent investi, la BioBoden Genossenschaft achète de la terre cultivable pour des agriculteurs voulant agrandir leurs surfaces ou bien, pour des jeunes agriculteurs qui n’ont pas les moyens de monter ou reprendre une ferme par leurs propres moyens. La coopérative donne les terres à bail aux fermiers et les soutient dans le travail administratif résultant du montage ou de la reprise d’une ferme.


Un objectif commun

L’objectif de la BioBoden Genossenschaft est de rapprocher le consommateur et l’agriculteur et de sensibiliser le consommateur pour les besoins de l’agriculture bio. À part le soutien du consommateur, ils n’existent pas beaucoup de moyens en Allemagne pour consolider l’agriculture biologique. Mais après tout, pourquoi ne pas s’entre-aider ? Le consommateur dépend finalement de l’agriculteur, s’il veut consommer des produits biologiques régionaux et de qualité. En étant membre de la BioBoden Genossenschaft chacun peut soutenir l’agriculture biologique et empêcher la perte de terre biologique cultivable - car chaque hectare de terre perdu représente une perte importante.


Pour plus de détails, visitez: www.bioboden.de.