Actualités

Image: Matthias Zaiser

La Fondation "Aktion Kulturland" se présente

21.7.2015


Le 1. juillet, Matthias Zaiser nous a présenté, dans le cadre de la série de conférences « OIKOPOLIS am Dialog » la Fondation « Aktion Kulturland ». Fondée en Allemagne du Nord, il y a à peu près 30 ans, cette fondation tient à promouvoir la relation qui existe entre l’agriculture et l’écologie. En travaillant la terre, il faut protéger la nature de façon active - et l’écouter. Le développement de la biodiversité dans les régions champêtres doit être encouragé ; le développement des paysages ruraux doit être favorisé.


Depuis sa fondation, « Aktion Kulturland » achète des surfaces agricoles pour les affermer à justes prix à des agriculteurs biologiques de la région. De cette façon, « Aktion Kulturland » ne soustrait non seulement la terre à la spéculation, mais donne également aux agriculteurs, la possibilité d’agrandir leur surface agricole à des conditions équitables.


De nos jours, les surfaces agricoles sont considérées comme réserve de valeur. Depuis la crise financière et économique en 2008, les prix de location des surfaces agricoles ont fortement augmenté, ce qui complique le développement et la survie des entreprises agricoles biologiques. La majorité des terres que les agriculteurs travaillent, ne leurs appartient pas: ce sont des terres louées. « Aktion Kulturland » afferme la terre à des prix équitables, détachés des prix spéculatifs des sols. Ainsi, les surfaces agricoles redeviennent abordables.


Matthias Zaiser, ayant une formation agricole et économique, est membre du directoire de la Fondation « Aktion Kulturland ». Il élabore différents projets, conseille les donateurs et les agriculteurs et leur sert d’intermédiaire. Mais « Aktion Kulturland » ne tient non seulement à favoriser l’agriculture biologique et à sauvegarder les surfaces agricoles – le développement social et culturel des régions rurales leur tient aussi à cœur.

Pendant des milliers d’années, les agriculteurs étaient non seulement des producteurs d’aliments : ils développaient de même les différentes variétés de plantes cultivées et les races d’animaux de rente. Aujourd’hui, tout ce savoir risque de se perdre. Les plantes hybrides gagnent du terrain, mettent l’évolution naturelle hors-jeu et rendent les agriculteurs dépendants des multinationales agro-industrielles. Aujourd’hui, la technique et l’économie industrielle ont la main sur l’agriculture.


Pour mettre fin à cette situation, il faut créer des liens entre l’agriculture et les consommateurs. Les fermes patronnées par « Aktion Kulturland » jouent donc un rôle important dans leur région. Les dons, donations et prêts, qui soutiennent les différentes exploitations agricoles, proviennent surtout de personnes privés qui habitent dans les alentours de ces fermes. Ainsi, le contact avec l’agriculture régionale est consolidé. L’agriculture régionale reprend sa place dans la pensée des gens, incite un intérêt agricole et écologique et enrichit la vie sociale et culturelle de la région.


Depuis quelques années, bien d’autres projets similaires ont été initiés : p.ex. « Kulturland eG ». Pour plus d’information : visitez les sites www.aktion-kulturland.de et www.kulturland-eg.de.