Actualités

Image: En 2013, l'action « Semer l’avenir » s'est tenu dans la ferme dite Jeekelshaff de Guy Arend (2ème d.g.). Semence choisie : l'épeautre bio

Semer l’avenir : Le 5 octobre à St. Vith

30.9.2014


Dimanche prochain, ça sera la sixième édition de l’action « Semer l’avenir » sous les auspices de l’asbl Bio-Lëtzebuerg qui se déroulera, cette fois-ci, à St Vith en Belgique. Pendant l‘année anniversaire de la biodynamie (90 ans déjà), l’accent et mis sur la collaboration transfrontalière dans la Grande Région. Celle-ci est une réalité quotidienne : la ferme « Terrenhof », exploitée par la famille Neessen selon les règles de la biodynamie, est membre de longue date de Bio-Lëtzebuerg et de la coopérative des fermiers bio du Luxembourg BIOG.

A 14hrs, rendez-vous est pris au Terrenhof. Après un mot d’accueil, on ira au champ préparé par le patron Peter Neessen et son équipe. Chacun recevra une poignée de graines pour les semer dans la terre partageant ainsi un geste digne et symbolique. La semence provient de la ferme Terrenhof qui réutilise depuis 25 ans une partie de sa récolte pour faire sa propre semence biodynamique. La grain va mûrir et dans une année on en fera du pain dit « pain de l’avenir 2014 ». Pour l’instant, c’est le « pain de l’avenir 2013 » qui sera dégusté à St Vith, accompagné par une verre d’amitié. Récemment, ce pain symbolique a été préparé à base de l‘épeautre semé l’année dernière au cadre de l’action « Semer l’avenir 2013 ». L'hôte était la famille Arend à Pétange (voir image).

Partageons un geste symbolique !


La collation sera suivie d'un film. Grâce au soutien de FIAN (FoodFirst Information and Action Network) Belgique, « Les moissons du futur » par Marie-Monique Robin sera projetté à 17hrs30 en version allemande. En assumant sa responsabilité pour l’alimentation de l‘humanité, les participants, eux aussi, donnent un signal pour l’avenir. L’action est axée non seulement sur le cercle de la vie (le grain qui tombe en terre et meurt pour porter beaucoup de fruit) , mais aussi sur une agriculture sans OGM ni brevets. Il est question d‘une alimentation saine et des fermiers qui ne servent pas les intérêts financiers des grands groupes internationaux. Bien au contraire, l’agriculture et l’alimentation ont pour objectif le bien de l’homme.

Ainsi, l’action « Semer l’avenir » transmet un signal fort au monde politique : celui-ci devra continuer d‘œuvrer pour l’absence des OGM dans les champs et dans les assiettes – tant sur le plan national qu’européen.

Plus d’info via Bio-Lëtzebuerg