Actualités

Image: Dans les vignobles, Guy Krier explique e.a. les différentes vignes

NATURATA visite la domaine viticole bio Krier-Welbes à Ellange

21.8.2014


Le personnel des magasins NATURATA profite d’une offre bien vaste de formations internes traitant des sujets comme l’alimentation ou la cosmétique bio. Parfois, des orateurs externes sont invités sur place pour transmettre leurs connaissances - parfois, des excursions sont organisées. Ainsi, les conseillers clientèle des magasins NATURATA peuvent voir et apprendre d’où viennent les produits qui sont en vente aux magasins.

Il est bien logique de visiter d’abord les exploitations biologiques les plus proches c.-à-d. les exploitations luxembourgeoises. Après la visite de l’exploitation biologique de Marc Emering, éleveur de poulets de chair et producteur de pâtes aux œufs frais à Sprinkange et la visite de l’exploitation horticole biodynamique de Hugo Krijnse Locker à Mamer ce fut le tour d’un viticulteur biologique luxembourgeois. Dans le cadre du projet de formation « vin » - lancé dans les bio-marchés NATURATA il y a quelques mois - le personnel des magasins a visité le domaine viticole Krier-Welbes à Ellange. Enfin se présentait la possibilité de compléter les connaissances acquises antérieurement par le biais d’exposés et de dégustations.

Pourquoi du vin bio ?

Point de départ pour la visite des vignobles, localisés près de Bech-Kleinmacher, furent les caves du Domaine Viticole Krier-Welbes à Ellange. La vue sur la vallée de la Moselle était vertigineuse et tel était la montée et la descente dans les vignobles. Heureusement qu’on pouvait reprendre souffle pendant que Guy Krier donnait des explications sur les différents cépages cultivés sur des parcelles de 10,5 hectares en tout.

Sur les pentes sud et sud-est, dans les communes de Stadtbredimus et de Schengen et exploitées depuis plus de 50 ans par la famille Krier-Ruppert, prospèrent non seulement le pinot noir et le St.Laurent mais surtout les cépages blancs comme le riesling, le pinot gris, le pinot blanc, l’auxerrois, le chardonnay, le Gewurztraminer, le Muller-Thurgau et l’Elbing. Les vendanges sont complètement manuelles et les raisins sont doucement vinifiés. Il en résulte des vins et des crémants (environ 25 %) typiques du terroir.

Guy Krier a fournit beaucoup d’informations sur les particularités de la viticulture biologique. La décision de ne pas utiliser d’engrais minéraux, de pesticides et d’herbicides synthétiques et de renoncer à une production orientée aux volumes a non seulement été prise pour améliorer la qualité des vins, mais aussi pour protéger l’environnement. La conversion à la viticulture biologique fut officiellement achevée en 2011. A partir du millésime 2011 tous les vins du Domaine Viticole Krier-Welbes sont donc certifiés bio. La naissance de sa fille en 2007 fut une forte motivation pour Guy Krier de convertir à la viticulture biologique et la santé des générations futures lui tient au cœur.

Pour le consommateur, la protection de l’environnement et la qualité du produit sont d’une grande importance aussi. C’est surtout le bien des enfants qui pousse les gens à acheter des produits biologiques.

Peu importe le temps changeant au vignoble - l'équipe NATURATA n'a à aucun moment perdu sa bonne humeur

Le vin : un patrimoine culturel

Le vin a une valeur culturelle et une fabrication industrielle ne s’allie vraiment pas bien au fait que le vin est une denrée de luxe.

D’ailleurs, les sangliers - avec leurs groins si sensibles - aiment eux-aussi faire des tours dans les vignobles biologiques. À la recherche de nourriture, ils fouillent le sol et aèrent la terre autour des vignes. Le viticulteur n’est quand-même pas très enchanté si toute une famille de sangliers visite les vignobles pour se régaler - juste avant les vendanges - de raisins bien sucrés.

Bien que les vendanges soient faites manuellement le domaine viticole Krier-Welbes cherche comme chaque exploitation viticole biologique moderne d’allier nature et technique et la dernière trouve sa place dans les caves à Ellange. Le pressurage, la fermentation alcoolique, l’abonnissement, la mise en bouteille et le stockage du vin sont toutes des étapes importantes qui à la fin influencent la qualité du vin bio, son goût et ses propriétés de conservation.

Après l’activité physique accomplie dans les vignobles et la transmission intensive de connaissances dans les caves à vin, le moment était venu de passer à la « formation sensorielle » : le personnel des magasins NATURATA a pu déguster une demi douzaine de vins typiques du Domaine dont un crémant, un Elbling, un pinot blanc, la « Cuvée K » composée d’auxerrois et de chardonnay, un riesling typique de la Moselle et finalement, un pinot noir.