Actualités

Image: Guy Meyers (au centre) montrant la « Fenêtre sur Cour » aux clients

« Fenêtre sur l'agriculture » - Inauguration de la boutique fermière à Windhof

4.7.2014


On pourrait penser que la 10 est un chiffre magique pour la nouvelle boutique fermière « NATURATA Bio Haff-Buttek » à Windhof, inaugurée le 3 juillet dernier. Tout d’abord, c’était pendant une bonne décennie que Guy et Sylvie Meyers-Weis ont élaboré l’idée d’une épicerie attachée à leur ferme bio-dynamique se situant à Windhof/Koerich, sur le site exacte de l’ancien relais de poste dans la route Luxembourg – Arlon. Le résultat est convaincant: une annexe spacieuse de 570 m² vient de compléter la résidence de la famille qui, à son tour, a été totalement transformée selon les codes de l’architecture choisie pour le nouveau repère de la zone industrielle: mettant en avance des matériaux naturels et une construction durable.

Par une jolie coincidence, la nouvelle boutique fermière dont la surface de vente a fini par occuper presque 400 m², est la dixième filiale des bio marchés NATURATA au Luxembourg. Soit: dans la mesure où l’idée a évolué, l’espace nécessaire pour sa mise en œuvre a grandi – allant d’un simple point de vente des aliments Demeter fabriqués à la ferme même jusqu’à un fournisseur universel des produits bio en passant, bien sûr, par un distributeur de la gamme des produits BIOG. Maintenant, c’est la combinaison de tous ces offres qui fait l’attrait de la nouvelle « NATURATA Bio Haff-Buttek Meyers-Haff ».

NATURATA en tant que partenaire idéal

Il ne faut donc pas s’étonner que la famille Meyers ai eu besoin d’un partenaire pour son projet chéri. Mais pourquoi a-t-on fini par choisir NATURATA en tant que partenaire ? « C’est très facile », a déclaré Sylvie Meyers-Weis lors de l’inauguration: « On a cherché un partenaire fiable, équitable et durable – et on l’a trouvé en NATURATA ». D’autre côté, a-t-elle souligné, l’orientation sociale du groupe OIKOPOLIS, dont NATURATA fait partie intégrante, « mérite d’être soutenue ».

Heureusement, les proprétaires du Meyers-Haff savent exactement ce qu’ils veulent ! Même dans le domaine de l’architecture, une surprise est réservée aux clients : une « fenêtre sur cour » ou, comme l‘a dit Sylvie Meyers-Weis: « une fenêtre sur l’agriculture qui fait le lien entre la production biodynamique de notre ferme et les produits qui en résultent. »

Comme cette fenêtre panoramique donne sur la stabulation libre de la trenteine des vaches mères et ses veaux, il est particulièrement intéressant d’observer comme les bovins se servent librement dans les mangeoires. Comme par hasard, cette vue à l’extérieur s’ouvre justement à côte de la vitrine des produits laitiers. Et la crèmerie constitue, avec le rayon fruits et légumes et le troisième rayon frais, celui de la boulangerie-pâtisserie, un des points forts de l’assortiment.

A ce propos, il convient de dire qu’il y a un autre coin dans la boutique fermière disposant d’une grande force d’attraction : le petit bistrot-café adjacente à la boulangerie. Ce coin, doté il aussi des grandes fenêtres, a déjà trouvé ses habitué(e)s. Et pendant que les agronomes en herbe observent les activités fermières dans la cour, les grands, eux, se détiennent lors d’une pause culinaire regardant le va-et-vient dans la zone industrielle florissante de Windhof.

Ont trinqué pour l'inauguration (de g. à dr.): Mme le bourgmestre Pia Flammang-Risch, Änder Schanck (OIKOPOLIS), Mme la Secrétaire d´Etat Francine Closener, Roland Majerus (NATURATA), Guy Meyers et Sylvie Weis avec Emil, leur fils cadet

C’est cet esprit qui lie les propriétaires de la nouvelle boutique fermière aux locataire, à savoir NATURATA Luxembourg. Le spécialiste en aliments bio et demeter (biologique-dynamique) vise, il aussi, a « plus» . Selon les explications de M Roland Majerus (NATURATA), il ne s’agissait pas seulement de l’ouverture d’une 10ème boutique dans 25 ans, mais plutôt de « donner un signal » pour ainsi montrer « qu’il en va aussi autrement : du champ chez le fermier bio jusqu’à l’assiette du consommateur » … et ceci dans un esprit de durabilité pour le bien de notre environnement. En d’autres mots : le but commun des Meyers-Weis et de ses partenaires est « le respect du sol, de l’eau, de l’air, des animaux et des plantes selon la devise ‘bon pour la terre – bon pour nous‘ » .

Ensuite, le directeur du groupe OIKOPOLIS, Änder Schanck a défini en grandes lignes la mise en œuvre de ces propos au sein du groupe faisant allusion à deux publications qui en donnent le détail: le rapport de durabilité du groupe OIKOPOLIS et la brochure anniversaire fêtant les 25 années de BIOG, NATURATA et OIKOPOLIS. Finalement, M Schanck a offert ces brochures aux intervenant(e)s de l’inauguration en précisant que toute personne interessée peut se procurer les informations qu’elles contiennent en ligne – ou bien demander la version imprimée à la caisse des boutiques NATURATA.

« La success story se poursuit »

Force est donc de reconnaître que la nouvelle boutique fermière NATURATA – la troisième de son genre après le pionnier à la ferme de Marlène et Jos Schanck à Hupperdange et la presque nouvelle « Bio Haff-Buttek » au Kass-Haff d’Anja et Tom Kass près de Rollinge/Mersch – offre une expérience d’achat unique. Ainsi, le distributeur automatique 24h/24h des œufs Demeter, invention légendaire de Guy Meyers, sera définitivement devenu obsolète. Dorénavant, la famille Meyers-Weis aura d’autres réalisations qui pourraient être leur fierté.

Comme le disait Mme la Secrétaire d’État au Ministère de l’Économie, Francine Closener, dans son allocution lors de l’inauguration officielle: « ici, on se retrouve face à une histoire de succès double: celle du Meyers-Haff et celle de NATURATA Luxembourg ». À l’adresse des propriétaires du Meyers-Haff, elle lança l’appel: « la success story se poursuivra – d’autres chapitres s’écriront au cours du temps. Comment ? Continuez comme ça, un point c’est tout ! »

Quant à la commune de Koerich, elle fait des siennes : comme l’a souligné Mme le bourgmestre Pia Flammang-Risch, les communes de Koerich, Steinfort et Garnich viennet d’établir un nouveau service de mobilité pour les habitants des trois communes en question: le proxibus qui vient à la demande facilitant ainsi l’access à la zone industrielle, pour ne nommer que cet exemple. C’est tant mieux pour les adeptes du bio qui ne disposent pas d‘une voiture et/ou ont d’autres difficutés à se déplacer. Car l’alimentation saine n’est pas une question d’âge…

Au Meyers-Haff, Christophe Assel et son équipe ont le plaisir de vous servir et conseiller pendant les heures d’ouverture suivantes:

lun-ven 9hrs – 19hrs00
sam 9hrs00 – 17hrs00

Pour en savor plus (plan d’accès etc.), merci de consulter la page du Meyers-Haff