Actualités

Image: ...

Légumes d’été en hiver

5.3.2013


Les légumes bio doivent-ils toujours provenir de la région, c’est une question très discutée. Car toutes celles et tous ceux qui refusent de se nourrir de légumes chargés de nitrates élevés en serre ne se contenteront pas aisément d’un régime hivernal composé essentiellement de patates et de choux. Puisqu’il en est ainsi, et que la région de la Méditerranée, avec son climat favorable produit des fruits de la terre qui font battre les cœurs des amateurs de bonnes choses par ici, BIOGROS importe depuis des années aubergines et courgettes bio d’Italie ou d’Espagne. Et quand les températures y baissaient un peu trop, notre grossiste jetait son regard sur l’autre rive de la Méditerranée.

L’Égypte et plus encore Israël furent alors les fournisseurs principaux des légumes cités. Comme les produits en provenance d’Israël font régulièrement l’objet de discussions critiques, parce qu’Israël occupe une grande partie de la Palestine, BIOGROS a pris des contacts avec des producteurs marocains pour remplacer les marchandises d’Israël dans la mesure du possible.

Contacts au Maroc

Ce faisant les experts des fruits et légumes bio de BIOGROS, Pierrot Schmit et Änder Schanck ont quitté la région méditerranéenne pour se rendre, avec un importateur spécialisé allemand, au sud du Maroc. Ils ont visité plusieurs producteurs, adhérant aux directives Bio- et Demeter, dans la région d’Agadir. Tous dépendent de l’exportation d’une bonne partie de leur production vers l’Europe. La production est possible grâce aux eaux de l’Atlas utilisées dans des systèmes d’arrosage très économique par goutteurs, et grâce aussi au recyclage des matières organiques non utilisées autrement. La période de production et la commercialisation des légumes se situent au milieu de l’hiver européen, quand une production en Europe n’est possible qu’en serre et grâce à un apport d’énergie élevé. À la même période, au pied de l’Atlas, les fruits de la terre mûrissent au soleil, riches en vitamines et sans apport d’engrais minéraux ou de pesticides nocifs.

La qualité, c‘est plus que l’aspect extérieur

C’est cette constatation surtout qui est restée figée dans la mémoire des visiteurs des producteurs du Maroc : le client européen, qui achète de plus en plus souvent dans les supermarchés et les discounts habituels, demande depuis quelques années surtout des produits avec certaines ‘qualités’ extérieures, qui n’ont rien de commun avec la qualité biologique des produits. Seuls les produits respectant les normes fixées arrivent à satisfaire une telle demande. Le producteur est souvent contraint de détruire la moitié de sa récolte. Si une telle attitude en faveur d’une agriculture conventionnée persiste, déclare le producteur de légumes Lahzen El-Hjouji, la survie des maraichers est menacée, une tendance que nous ne connaissons que trop bien en Europe.

Les imges montrent l‘expert pour fruits et légumes Pierrot Schmit chez un producteur de poivrons au Maroc, en compagnie de notre importateur Christian Kaufmann ( centre) et le producteur Lahzen El-Hjouji, ainsi qu’un autre champ du même producteur.